Accueil > Techniques > Thérapie par ondes de choc radiales
OCR

THERAPIE PAR ONDES DE CHOC RADIALES

L’onde de choc est une onde mécanique sinusoïdale qui se propage dans la matière. L'onde mécanique naturelle la plus puissante est le tsunami.

Effet défibrosant : l’onde mécanique engendre des micro-traumatisme au sein du tissu mou, elle va donc avoir pour effet de le défibroser, elle va lui restaurer son élasticité. Lorsque cette onde rencontre une calcification, elle va rentrer en résonance à l’intérieur de cette dernière avec une énergie vibratoire croissante, ce qui va entrainer un effritement de la calcification.

Effet analgésique : c’est la thérapie physique la plus analgésique connue. Car elle déclenche simultanément une augmentation de la libération d’endorphine, une modification du seuil d’excitabilité des nocicepteurs, et une hyperstimulation nociceptive.

Effet cicatrisant : elle diminue le temps de cicatrisation et le pourcentage de récidive par une meilleure vasodilatation qui élimine les toxines et augmente l’apport de nutriment. Son action entraine la néo-angiogènese qui permet la création de nouveaux vaisseaux de meilleure qualité et qui régule l’hyperhémie améliorant donc la cicatrisation tissulaire.
L’agression réalisée par l’onde de choc permet une libération du monoxyde d’azote (NO) messager biologique essentiel de la cicatrisation. C'est pourquoi il est déconseillé d’appliquer du froid ou d’utiliser des anti-inflammatoires durant les 3h qui suivent la séance, afin de ne pas freiner la vasodilatation.

Les indications :

  • Tendinopathies / Enthesopathie
  • Aponévrosite plantaire
  • Epine calcanéenne
  • Bursite en phase de fibrose
  • Calcification
  • Syndrome rotulien
  • Périostite
  • Point gâchette (trigger point)
  • Pathologie musculaire (contracture, élongation, déchirure)
DECOUVREZ AUSSI : LE CROCHETAGE

Le crochetage permet de libérer les pans de glissements inter-tissulaires lorsque ceux-ci sont inaccessibles à la main. Cette technique est réalisée à l’aide de crochets de différentes courbures que l’on interpose entre les éléments anatomiques à traiter. Lire la suite >>